renault 5 prototype de sécurité epure

Prototype de sécurité EPURE

 

Retour au chapitre curiosités

 Etude pour la Protection des Usagers de la Route et de l'Environnement

 

 

    Un certain nombre d'études partielles avaient déjà été appliquées par certaines marques afin d'améliorer la sécurité à bord des voitures; mais aucun véhicule voiture n'avait jamais vraiment été conçue autour de ce concept.

Cette étude a été mise en chantier en 1978 par Renault sur une commande du gouvernement.

L'état et la régie Renault se partageant les frais et les couts de la réalisation.Une voiture de taille normale ou le souci de la sécurité est la première préoccupation.

Cette voiture expérimentale, c'est EPURE

      Etude pour la protection des usagers de la route et de l'environnement.

En terme de taille, rien d'extraordinaire, Epure est de la taille de la Renault 5, ce fut le premier plus petit prototype de sécurité au monde.

3.60 m de long pour 850 kg.

60 000 heures de travail auront été necessaires à sa réalisation.

EPURE propose 3 type de protections

  

 

    D'abord pour les chocs frontaux, un avant qui se déforme progressivement et un habitacle indéformable.

Une idée de base: Les passagers doivent être solidaires du véhicule. Pour ce faire, trois détecteurs de choc à l'avant. Dès que l'accident se produit, il déclenche l'explosion de deux cartouches de gaz qui plaquent les ceintures de sécurité sur les occupants.

Résultat double, d'abord plus de choc contre les ceintures mal sérrées, mas surtout et c'est le concept fondamental de l'Epure, les passagers font corps avec la voiture et peuvent bénéficier d'un choc ralenti grace à l'écrasement progressif de l'avant.

 

    Deuxième protection: contre les chocs latéraux.

Le rembourrage des portières la forme et la souplesse du matelassage varient pour épouser la morphologie du corps humain du bassin au thorax.

Le plancher et l'intérieur des portières sont renforcés par des longerons, enfin, un dispositif d'accrochage rend ses portières solidaires de la coque et les empêchent de s'arracher ou de s'ouvrir lors du choc. Les ceintures évitent tout choc grave entre les passagers.

    Enfin, dernière protection, les piétons.

La forme des pare chocs permet d'éviter les blessures du genou, les plus graves, ensuite le capot est souple, il s'enfonce comme un matelas  prenant appuie sur deux cylindres de caoutchouc

d'autre part, les gouttières de toit sont protégées par des écrans de plastique.

 

 

index - le site - histoire - archives - guide - curiosités - communauté

C Billequé 2011